2013-2017 PONOSaD

Planification et optimisation au niveau opérationnel pour les soins à domicile

ANR Jeune chercheur

Planification et optimisation au niveau opérationnel pour les soins à domicile - (website)

Le projet « Planification et Optimisation au Niveau Opérationnel des Soins à Domicile », vise à développer des outils d’aide à la décision pour les professionnels de soins à domicile. Dans un contexte où les soins à domicile se développent de manière significative, peu d’outils informatiques sont adaptés aux besoins de gestion opérationnelle du fait de leurs spécificités. Le but général du projet est de contribuer à rendre ces types de services plus efficients, économes et de meilleure qualité et d’obtenir ainsi des retombées positives sociétales. Ces objectifs peuvent être atteints grâce à une meilleure planification et optimisation des opérations permettant également une amélioration de la qualité de vie des intervenants. Ces objectifs passent donc par la conception d’outils génériques, flexibles et robustes afin de les aider dans leurs tâches de planification. Le défi principal est la modélisation et la résolution d’un ensemble de nouveaux problèmes se rattachant à la gestion des soins à domicile. Ces problèmes sont de nature combinatoire et donc très complexes, ce point étant l’élément clé pour obtenir des outils d’aide à la décision pertinents et performants. Ces problèmes de nature statique ou dynamique qui s’apparentent à certains problèmes répertoriés dans la littérature des problèmes de transports et de tournées de véhicules, seront abordés par les techniques de la Recherche Opérationnelle. Cependant les spécificités de ce domaine d’application, ne permettront pas d’appliquer tels quels les outils existants. De nouvelles méthodes innovantes et efficaces devront être proposées, développées et testées. Ces outils d’aide à la décision seront incorporés dans une plateforme. Celle-ci permettra entre autre une gestion des informations et des données pour la planification ainsi que les actions à entreprendre suite aux décisions prises. Pour ce dernier cas, la plateforme aura comme spécificité technique innovante, une interaction bidirectionnelle et en temps réel avec les intervenants en soins à domicile à l’aide d’applications mobiles.
Le projet a une durée de 42 mois et se décompose en 7 grandes tâches.
  • La première est dédiée aux aspects organisationnels et suivis de projet.
  • La deuxième tâche vise à dresser un état de l’art complet en lien avec cette étude, composé d’un état des lieux des différentes structures de soins à domicile et d’une revue de littérature autour de ce domaine.
  • La troisième tâche concerne la partie modélisation. Elle exploitera notamment l’analyse de l’état de l’art afin de proposer des modèles formels et génériques pour les problèmes soulevés.
  • La quatrième tâche s’appuiera sur la théoriepolyédrique pour l’analyse de propriétés mathématiques des formulations proposées afin de développer des méthodes de résolution exactes ainsi que des calculs de bornes inférieures.
  • La cinquième tâche a pour objectif de concevoir des méthodes approchées pour la résolution des problèmes de tailles réelles en un temps raisonnable. Elles devront répondre aux critères de flexibilité et de robustesse.
  • La sixième tâche vise à développer un modèle de simulation afin de tester ces méthodes dans un contexte dynamique et réaliste ainsi que les comparer sur les critères de performance, de flexibilité et de robustesse face aux aléas.
  • Enfin, la dernière tâche se focalisera sur lacréation de la plateforme composée d’un système d’information, d’un système d’aide à la décision et d’interfaces entre les différents acteurs des soins à domicile.
Le coordinateur du projet est Yannick Kergosien, jeune chercheur en poste depuis Sept. 2012. Les subventions de ce projet, dont la majeure partie est dédiée au financement d’un doctorant, lui permettent de concrétiser des recherches débutées lors d’un stage postdoctoral à Montréal au sein du Centre Interuniversitaire de Recherche sur les Réseaux d'Entreprise, la Logistique et le Transport (CIRRELT). Ce projet se déroule notamment en collaboration avec deux chercheurs de ce centre.